La plus longue oeuvre de street art au service du fret et de l’environnement

By pascaljappy | Grands projets

Fév 06

L’antenne, le 06 Février 2019.

Nous vous parlions de Rail Freight Forward au mois de Décembre dernier. Cette alliance d’entreprises européennes vise à atteindre une part modale du fret ferroviaire de 30% en 2030, soit un quasi doublement de la valeur de 2018, pour une économie annuelle de près de 30 millions de tonnes de CO2 annuellement. En France, l’objectif serait un passage de 10% à 20%, ce qui permettrait entre autres de réaliser des économies de près de 100 milliards d’euros !

 

 

Afin de sensibiliser à la nécessité de ce report modal, et des enjeux environnementaux associaux, dans les grandes capitates européennes, l’alliance s’appuie sur un ambassadeur itinérant original et bourré de sens : le Train de Noé. Mis en circulation le 14 Décembre dernier de Katowice, à l’occasion de la Cop24, ce train rallie Vienne, Berlin, Paris et Bruxelles, destination finale atteinte le 20 Février prochain.

Chacun des containers qu’il transporte représente des espèces animales menacées par l’accélération du changement climatique et, à chaque escale, des artistes de rue le redécorent pour en faire une oeuvre vivante et évolutive, la plus longue oeuvre de street art mobile au monde.

Pour atteindre leurs objectifs Rail Freight Forward s’adressent aux pouvoirs publics et aux gestionnaires d’infrastructures afin d’obtenir des aménagements destinés à élminer les goulots d’étranglement et à faciliter les transports interfrontaliers. La route est longue, mais gageons que des initiatives comme le Train de Noé, et d’autres à venir, contribueront à aligner les sensibilités dans le bon sens.

 

La suite sur lantenne.com et sur railfreightforward.eu.

(photo de tête (c) RailFreightForward)

Leave a Comment:

Leave a Comment: