Rail et mobilité (édition experts) – N°38 (09 Février 2020)

​Edito : ​​Le futur, si je veux.

​Politique, éthique et polémique mises à part, les conflits sociaux qui secouent notre pays depuis des mois sont centrés sur une volonté de conserver le status quo. Que ce soit nécessaire ou pas, changer fait peur, changer demande de l'effort, changer fait parfois mal. Mais le ferroviaire change et changera encore. La Chine réinvente le fret à l'échelle planétaire. Centrale Lille héberge UniRail, une plateforme de recherche visant à concevoir des trains autonomes. Une association propose un sujet de thèse visant analyser les barrières passées à l'ouverture du marché pour mieux aborder celle que l'Europe a votée. Entre hydrogène et batteries, Alstom commercialise de nombreux trains électriques exploitant des technologies toutes récentes. Le train de nuit refait son apparition. Et Patrick tire ​fait ses adieux à la scène​ (!) Nul doute que les batteries introduiront une nouvelle forme de catastrophe écologique, peut être que la thèse de l'AHCF ne mènera à rien. Et peut-être qu'UniRail ne tiendra aucune de ses promesses. Le futur ne se construit jamais sur des certitudes mais sur des essais et sur l'analyse de résultats. Sur la volonté d'essayer avec lucidité. Cette volonté qui anime Aptitude pour proposer des solutions innovantes et créatives à des problèmes anciens et pour exploiter un énorme savoir faire du passé comme fondation pour le rail du futur.

​- ​Pascal Jappy, ​Responsable Marketing Aptitude Experts

​L'actu de la semaine

​Un brin d'Aptitude


​Chaque semaine, une image, un projet, une personnalité d'Aptitude à découvrir.

Scéance de ​travail ​animée par Guillaume Anselin autour de la marque Aptitude. On a vu pire, comme conditions 😉


Contactez-nous !


Un commentaire, un point de vue, une information à partager ? Ecrivez-nous et nous ferons suivre dans un prochain numéro ! A vos claviers.